Remise du trophée de l’innovation à Soeur Marie Pierre et Madame Bonnefond pour : l’arbre éthique, boite à outils de la démarche éthique

Remise du trophée de l’innovation à Soeur Marie Pierre et Madame Bonnefond, pour  » l’arbre éthique, boite à outils de la démarche éthique ». Nov. 2019 à Marseille, lors du congrès de la Fédération des établissements hospitaliers d’aide à la personne privée non lucratifs (FEHAP)

L’arbre éthique, boite à outils de la démarche éthique

Depuis bientôt 200 ans, les Diaconesses de Reuilly sont engagées dans la solidarité et dans une vision éthique de l’accompagnement, une éthique de chaque situation, une éthique du cas par cas. Il y a 10 ans, la Fondation a décidé de créer un poste de Chargée d’éthique, au siège, pour s’assurer que cet engagement est bien vivant partout, dans ses 40 établissements : des hôpitaux, des maisons d’enfant, des EHPAD, des CHRS, des écoles, des CADA, etc. C’est Sœur Marie-Pierre, qui a créé cette fonction, elle est docteur en éthique médicale et hospitalière. La première phase a consisté à mettre en place des groupes de réflexion éthique dans les établissements. Quel que soit la vulnérabilité, il y a toujours des situations difficiles pour lesquelles ni la loi, ni les repères métiers, ni les bonnes pratiques n’apportent de certitude. Le groupe de réflexion éthique, c’est le lieu d’un travail interdisciplinaire ; que l’équipe soit soignante ou éducative ou de travail social. Ces dix ans de pratique sur le terrain ont bien montré la pertinence du modèle : les professionnels se sentent moins seuls et surtout ils ont un accompagnement méthodologique pour aborder ces cas complexes. Par exemple sur des sujets comme le refus de soin, la demande d’euthanasie, la parentalité de l’enfant victime de violence… comment préparer la famille avant la mise en place d’une sédation profonde et continue ? quelle place faire à l’accompagnement d’une jeune en Esat, en grande demande affective se mettant en danger avec différents partenaires ? Face à un patient agressif et opposant aux soins et à la toilette comme faire ? Comment agir face à un enfant placé et rejeté de toutes les structures sans appui dans l’accompagnement parental ?

Aujourd’hui, nous sommes dans une deuxième étape, une nouvelle phase de maturité. Le déclic, c’est quand nous avons ressenti le besoin de formaliser la méthode, une méthode qui facilite le discernement collectif, une méthode reproductible, une méthode pratique. Et c’est comme cela que l’arbre éthique et est né. Il est né sur le terrain, dans le groupe de réflexion éthique des Cardières, qui est un soin de suite et de réadaptation à Alès dans le Gard. C’est donc une construction qui vient de la base, qui vient des professionnels. Le kit réalisé est à la fois ludique et pédagogique. Il y a tout : la fiche recueil du récit, pour bien poser la question, des jeux de cartes « valeurs », pour mettre des mots, un photo-langage, pour la créativité, le poster de l’arbre éthique bien sûr, c’est l’arbre décisionnel, un Timer, le gardien du temps et une notice détaillée. Le tout dans une belle valise ; l’arbre éthique.

Restait à fabriquer 50 valises, pour la tester sur plusieurs sites. Nous remercions la Fondation de France qui nous l’a financé. Nous remercions également les établissements partenaires qui l’ont testé : le Groupe hospitalier Diaconesses – Croix Saint Simon, les MAIA du Gard et de Haut-de Seine, le Département du Gard et bien sur la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs qui honore la démarche avec le trophée de l’innovation.