Un regard suffit


Chaque matin, à tour de rôle, une soeur partage le fruit de sa méditation des textes bibliques du jour sous forme de prière. Soeur Anne-Elisabeth médite à partir de Jean 5, 19-30

Jean 9.1-12

Jésus vit, en passant… un homme.

Seigneur Dieu, accorde-nous, au cœur de nos villes et de leurs foules anonymes et pressées, un regard de Jésus, capable de voir, en passant… un homme.

Dieu n’a pas d’autres regards que les nôtres pour donner un sourire à l’homme, la femme, le jeune que l’on peut voir… en passant.

C’est si difficile, Seigneur de ne pas se laisser entrainer dans le flot de la foule, foule qui ne peut plus voir l’homme, la femme, le jeune qui sont là… sur le bord. Donne-nous, Seigneur, la force de résister dans ce flot humain qui devient inhumain.

Dieu n’a pas d’autres regards que les nôtres pour dire que Jésus-Christ est la lumière de monde. Un regard suffit parfois pour laisser transparaitre cette lumière qui nous habite et qui veut aussi habiter celui, celle que nous croisons. Accorde-nous Dieu, ce regard qui avait Jésus, capable de voir… en passant… un homme, une femme.

Jésus vit un homme qui ne pouvait voir, un aveugle qui n’avait jamais vu. Un homme qui se laisse faire et qui laisse faire, un homme qui fait ce que Jésus lui dit :

Va, lave-toi.

Il y alla, se lava et s’en retourna voyant clair. Sobriété du récit. Tout parait si simple, si évident – et pourtant. Puissions-nous Dieu, recevoir cette simplicité, cet acquiescement, se laisser faire quand Jésus passe dans nos vies et laisser de côté tous nos « oui, mais… attends, Seigneur… »

Sœur Anne-Elisabeth

© Diaconesses de Reuilly