Un oui pour toujours


L’appel du Seigneur s’adresse à tout être et à tout l’être.

C’est une aventure qui peut prendre toute la vie.
Le cheminement d’une vocation se fait dans l’accompagnement, la prière, la formation, l’écoute quotidienne de la Parole de Dieu et l’exercice d’une vie fraternelle.

Les étapes en sont le postulat, le noviciat, les engagements temporaires qui précèdent un engagement pour toujours dans la radicalité de l’Evangile et la tendresse pour l’humain.

Le jour de sa consécration, ce chemin est signifié par différents rites : Quelques uns d’entre eux ont été pris en photo lors de la dernière consécration qui a eu lieu à Versailles en novembre 2015.

JPEG - 9.1 ko

La femme qui voue sa vie à Dieu est accompagnée par toutes ses soeurs sur ce chemin. Elle est ce jour-là en tête du "rang" derrière la Prieure et devant la Maîtresse des Novices, ce rang qui déploie la communauté dans l’ordre de consécration.

JPEG - 7.6 ko

Elle est appelée par la Prieure, et elle répond "Me voici". Ces deux mots expriment la disponibilité de tout l’être à l’appel de Dieu, comme le furent les patriarches et les prophètes. La soeur qui engage là sa vie ne choisit pas un chemin pour s’épanouir, mais pour entrer dans la foule des disciples du Christ selon un mode particulier, le mode qui est propre à la vocation monastique. Après avoir répondu "me voici", elle chante, d’abord seule, puis avec toute la Communauté, "Reçois-moi Seigneur, selon ta parole, et je vivrai : ne me déçois pas dans mon attente."
Par ce chant, elle reconnaît à la fois que c’est Dieu qui dirige sa vie, et qu’elle n’est pas seule sur sa route. De même, la Communauté reconnaît que chacune des soeurs a besoin de cette aide, et la Communauté entière est fondée en Dieu.

JPEG - 7 ko

Vient le dialogue entre la Prieure et la soeur :
Que cherches-tu ?
- La miséricorde de Dieu et celle de mes soeurs.
"Je promets devant toi, Prieure de cette communauté, et devant l’Eglise rassemblée, de ne rien préférer à l’amour du Christ, de vivre pour Lui dans le célibat, de le suivre dans l’obéissance, de tout partager avec mes soeurs dans les difficultés et dans les joies.
Et ceci, dans ma fragilité, je le veux jusqu’à la mort.

La Communauté, interpelée par la Prieure, s’engage vis-à-vis de la soeur.

La soeur a voué sa vie à Dieu au sein de la Communauté. Désormais elle reçoit le signe concret de sa nouvelle responsabilité : la fidélité de la Communauté à sa vocation. La croix de consécration scelle cette responsabilité nouvelle et inaliénable.

La Prieure, le pasteur consacrant et les pasteurs sollicités pour l’occasion imposent les mains à la soeur.

Elle inscrit son nom dans la Bible de Communauté. Ce nom y restera toujours marqué, signe de l’amour inaltérable de Dieu.